Yoga et hiver : ralentir, se poser

atelier-yoga-paris.jpg

L'hiver selon l'Ayurveda

En Ayurveda (médecine traditionnelle de l’Inde), c’est le dosha Kapha qui prédomine (éléments eau + terre). Ce dosha invite à ralentir, se poser, s’ancrer. Si toutefois vous êtes de nature flegmatique, peu actif, avec le dosha Kapha prédominant en Ayurveda, évitez de passer votre temps au lit, faire des siestes ou ne rien faire. Car Kapha dominant peut aussi nous faire tendre vers l’inertie (tamas) et la léthargie, au risque de déprimes hivernales et introversions.

atelier-yoga-paris.jpg
MTC.jpg

Que dit la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

En Médecine Traditionnelle Chinoise, la saison hiver est associée à l’énergie du Rein (Yin) et de la Vessie (Yang) et à l’élément Eau. Le Rein est la source de toutes les énergies Yin et Yang du corps. Du Rein jaillit la vie dans toute sa puissance, la force de volonté et l’envie d’agir (NB : si on parle du Rein et non des reins c’est qu’il s’agit de l’ensemble des fonctions qui dépasse largement les organes physiques que l’on nomme reins). C’est le moment de renforcer l’énergie du Rein et de recharger les batteries pour la prochaine année à venir.

Celui qui possède des reins forts peut travailler assidûment et avec détermination sur de longues périodes de temps. Au contraire, si la circulation du Qi (énergie vitale) dans les reins est obstruée, on retrouvera des bouleversements émotionnels liés à la peur, la solitude, l’insécurité et le choc (ressenti violemment d’abord dans le coeur avant de descendre dans le rein). Une personne qui a des reins faibles peut manquer de force, d’endurance, de confiance et de volonté.

Ainsi quand l’énergie du rein est faible, on se sent dans les peurs et l’insécurité. En tonifiant l’énergie des reins, normalement ces sensations disparaissent. À noter que l’inverse est vrai également : l’émotion de peur affaiblit l’énergie du rein.

Les bonnes pratiques à adopter pour passer un hiver serein

Côté alimentation, on continue à consommer chaud, on se nourrit de légumes racines (carottes, panais, pommes de terre…) associées aux légumineuses telles le sarrasin, le millet, le quinoa, le riz, les lentilles par exemple. On va y ajouter des condiments qui réchauffent comme le gingembre, l’ail, les oignons et un peu de sel. On évite toujours les produits laitiers d’origine animale afin d’éviter la production de mucus.

On profite de l’hiver pour RALENTIR : on observe la nature, on ralenti ses activités et peut-être sa vie sociale aussi, on entre en « hibernation » avec des pratiques douces, la méditation, la lecture, des pratiques artistiques. 

Côté yoga, nous allons plus que jamais maintenir l’équilibre entre le Yin et le Yang  : retour à soi et douceur envers soi-même tout en gardant la rigueur physique des postures, la conscience du souffle, l’écoute du corps et de l’esprit.

Tout ce qui permettra de renforcer l’énergie du Rein, celle du feu digestif et de notre système immunitaire. Ce qui nous amènera à la fois vers l’intériorité tout en évitant de sombrer dans l’inertie et la léthargie.

Les coups de pouces naturels

Huile aromatique

Fleurs de Bach

restaurez votre harmonie intérieure en traitant les émotions et états négatifs temporaires

Aspen - Tremble

Aide contre les peurs ou les pressentiments irraisonnés

Gentian - Gentiane

Agit contre le pessimisme, favorise la confiance et l’assurance

Larch - Mélèze

Renforce la confiance en soi

Mimulus - Muscade mimule

Aide à lutter contre les angoisses liées à la santé, aux examens

Olive - Olivier

Redonne de la force en cas d’épuisement nerveux et corporel

Rock Rose - Hélianthème

Elimine les peurs paniques

Wild Rose - Églantier

Donne du courage et de la joie de vivre

 

      Gemmothérapie

agit à la fois sur l’aspect physiologique et sur la sphère émotionnelle

L’ énergie descendante de l’hiver n'est pas toujours facile à vivre et peut susciter de la peur et des tensions. Peur du vide, de la fatigue, du froid, de l'inconnu, de la maladie ou de la mort. C'est le moment idéal pour rencontrer nos ombres et mettre en lumière nos résistances. 

Renforcer le système immunitaire

Peuplier

Il a un effet "propolis-like" qui renforce l'immunité et est pertinent en cas de grippe, angine, toux ou inflammation aiguë. C'est aussi un protecteur artériel et une bonne aide pour éliminer l'acide urique ( goutte, rhumatismes,...). A conseiller aux anciens fumeurs qui voudraient nettoyer leurs artères des effets du tabac. Il redonne de la souplesse aux artères et au mentalités rigides qui empêchent de s'adapter aux fluctuations de la vie. il nous accompagne à retrouver de la souplesse intérieure quand nous avons du mal à accueillir les évènements de la vie.

Eglantier

Protecteur de la sphère ORL et du poumon, il est particulièrement bienvenu chez les enfants (surtout ceux qui sont malades tout l'hiver). Il dynamise le système immunitaire et son fruit, le cynorhodon, est plein de vitamine C. C'est aussi un bon protecteur des limites du moi, plus adapté que le noyer pour les enfants. En améliorant le poumon, il nourrit la peau et les muqueuses. Il renforce donc le système immunitaire et la vitalité avant et pendant l’hiver.

Accompagner le retour à soi et l'ancrage

Hêtre

C'est un anti-scléreux qui dynamise le rein et aide à une meilleure gestion de l'eau dans le corps. Il est indiqué pour les insuffisances immunitaires acquises et les maladies infectieuses trainantes. Quand l'organisme est fatigué par une maladie au long cours, il aide à nettoyer le sang des toxines accumulées. C'est un réparateur des chocs émotionnels à répétition. Il améliore les allergies (action anti-histaminique) et les états inflammatoires chroniques. A conseiller dans les phases "down" où la vie nous amène à faire le deuil de nos idéalisations pour retrouver l'émerveillement et la magie de vivre dans le monde tel qu'il est.

Chêne

Si le hêtre est plutôt « Yin » et indiqué pour le burn-out émotionnel, le chêne est sont grand complémentaire, « Yang » et indiqué pour le burn-out physique. C'est le roi de la forêt, qui nous invite à prendre notre place, nous ramène à notre force d'ancrage et à notre énergie réelle. Il stimule les glandes surrénales, la libido et l'énergie en général et peut donc nous aider à surmonter les coups de fatigue hivernale. Attention par contre à ne pas en abuser, trop stimuler les surrénales peut mettre l'organisme en stress. Le chêne nous ramène au corps, à la terre et à notre capacité d'action et de déploiement. Il nous permet de prendre notre place sereinement, de faire le tri dans nos priorités, et d'assumer nos responsabilités sans nous épuiser.

Le chêne et le hêtre s'entendent bien dans les forêts et sont très complémentaires en gemmothérapie. Comme le Yin et le Yang, l'un nous ramène à notre dimension matérielle et à notre puissance d'incarnation et l'autre à notre dimension existentielle et spirituelle. Suivant les besoins, vous pouvez les prendre séparément ou les utiliser ensemble pour ramener de l'harmonie entre le Yin et le Yang, le masculin et le féminin, le corps et l’âme.

N'hésitez pas à me poser vos questions avant ou après les cours si vous voulez plus de précisions